Suivez-nous!
BLOGUE
Slider
JUIL
06
0

Comment demander le consentement de votre chat

La réaction naturelle des humains face à un chat trop mignon? On veut le serrer dans nos bras et lui donner plein de bisous! Par contre, ce n'est pas tous les chats qui aiment ces actes d'affection. Nous ne parlons pas le même language  et c'est important d'apprendre à reconnaître les signes d'inconfort du chat et les respecter. Voici comment faire un test de consentement.

Quelques points importants à retenir

Le chat est à la fois une proie et un prédateur en nature. Il est donc constamment alerte et sensible à son environnement. Il donne souvent des signes subtils d'inconfort, c'est pourquoi il peut graffigner ou mordre rapidement, nous prenant ainsi par surprise. Soyez attentif au langage corporel, car tous les chats sont différents et ont des préférences concernant les caresses.

Règles d’or pour caresser un chat

  • Évitez de caresser un chat lorsqu’il mange, boit, dors, fait sa toilette, fait ses besoins ou est trop excité. 
  • Ne prenez jamais prendre le chat ou le retenir de force pour le caresser, demandez la permission.
  • Ne pas flatter le ventre d’un chat sur le dos, c’est un réflexe pour lui d’attraper la main et mordre. 
  • Ne jamais provoquer ou taquiner un chat. Même si le chat participe au «jeu», c’est possible que ce soit parce qu’il est défensif. 
  • Ne jamais réprimander un chat qui attrape une main, mord ou griffe. Il ne comprendra pas la réprimande et ceci pourrait affecter votre relation. 

Comment demander le consentement d’un chat

Lire la suite
JUI
26
0

Comment trouver un logement qui accepte les animaux

Selon l’AMVQ, 170 000 chats et chiens déménageraient chaque année. En effet, si un foyer québécois sur deux possède un animal de compagnie, seulement 4.2% des propriétaires acceptent les chiens dans leurs logements. 

Le logement est la raison la plus commune pour les abandons.  Les propriétaires sont en majorité très peu flexibles. Ils craignent le bruit, les dommages possibles à leur logement, le manque de salubrité, etc. Si nous rêvons d’un futur ou les clauses d’interdictions d’animaux seront levées comme en France, en Belgique et en Ontario, pour l’instant les propriétaires d’animaux se doivent d’être organisés et créatifs. 

Voici quelques conseils afin de trouver un logement autorisant les animaux :

Planifiez votre recherche de logement à l’avance. Ne vous prenez pas dernière minute, fouillez les nombreux sites de locations d’appartement, demandez des références à votre entourage et publiez une annonce de recherche. Des groupes Facebook sont spécialement créés pour ça. Et si les logements flexibles se font rares, vous ne perdez rien à essayer de contacter les propriétaires. Un appartement acceptant les petits animaux pourrait faire une exception pour un chien par exemple. 

Fournissez des références ! Accumulez des lettres de références de vos anciens propriétaires, de votre vétérinaire, de votre éducateur canin, etc. Vous pouvez envoyer des vidéos et photos pour présenter votre chien ou chat afin de prouver qu’il est calme et bien éduqué. Proposez également d’apporter votre compagnon canin à votre visite pour le présenter. 

Lire la suite
JUI
08
0

AIDEZ-MOI, J’AI PERDU MON CHAT !

Saviez-vous que seulement 25% des chats perdus sont retrouvés par leur propriétaire ? Pourquoi ? Car les recherches sont souvent peu actives. Voici des trucs efficaces pour retrouver votre chat.

Bien qu’il soit recommandé d’utiliser les médias sociaux et l’aide de votre entourage pour retrouver votre chat, rien n’est plus efficace que de minutieusement fouiller le voisinage. En d’autres mots : cherchez votre animal dans tous les recoins possibles ; buissons, sous les balcons, dans les remises, etc. 

Un chat d’extérieur est territorial, il visite souvent les mêmes endroits dans le quartier. La distance moyenne parcourue par un chat d’extérieur est de 315 mètres, donc environ 17 maisons autour de son domicile. Les recherches sont plus ardues, mais, selon les études, 40% des chats retrouvés le sont grâce à la recherche physique sur leur territoire. 

Un chat d’intérieur sera souvent terrorisé de se retrouver hors de son territoire, soit votre maison. Puisque l’environnement est inconnu, il se cachera et pourrait le rester pendant plusieurs jours, voire même semaines. Un chat d’intérieur ne s’enfuit que rarement à plus de 50 mètres de sa maison, donc à deux maisons et demie de distance. Il est donc possible pour le propriétaire d’être très actif dans sa recherche physique. 

Voici quelques perceptions erronées couramment entendues :

Lire la suite